Mes séries préférées du moment (mid 2016)

Publié le 21 août 2016 Lifestyle

Cet été, je ne sais pas ce qu’il m’a pris, mais j’ai enchainé nouvelles séries, sur nouvelles séries. En variant les genres comme j’ai l’habitude de faire et parmi les séries que j’ai commencées, j’ai eu plusieurs coups de cœur.

Très jeune, j’ai pris goût à suivre des séries. Pour moi, les séries, c’était comme s’il y avait plusieurs suites à mon film préféré. Au plus tôt que je me souvienne, je les suivais à la télé et mes premières séries furent rythmées par la Trilogie du samedi. Ensuite, nous avons eu le câble et les Friends et Cie sont arrivés. À cette époque (je parle des années 90), il n’y avait pas d’Internet, pas de streaming et pas de Netflix à la maison.

Aujourd’hui, les temps ont changé et pour mon plus grand plaisir, nous avons plein de chouettes outils pour découvrir de nouvelles séries. J’avais très envie de vous parler de mes séries préférées du moment sur le blog. Même si certaines ne sont pas récentes qui sait, peut-être cet article va vous faire découvrir des séries et vous donnera envie d’en regarder une.

La première série que j’ai découverte sur Netflix est Unbreakable Kimmy Schmidt. L’histoire d’une femme de 29 ans, qui part faire sa vie à New-York après avoir été séquestrée par un homme dans un bunker avec 3 autres femmes pendant plusieurs années. L’histoire qu’on pue vivre ces femmes peut vous semblez tragique, mais Unbreakable Kimmy Schmidt est une série comique, légère et dynamique.

Ce qui m’a fait adorer cette série ? Son générique ! Si il vous rappelle quelque chose, c’est normal, l’équipe de la série a fait appel à la célèbre chaîne Youtube Schmoyoho pour le créer. Il m’a directement fait penser à l’interview de cette femme avec à la superbe chemise M&N’s, témoin d’un feu d’immeuble (ici, pour regarder cette vidéo).

Les épisodes ne durent qu’une vingtaine de minutes et ils ont tous leur propre histoire. Les personnages sont attachants et Kimmy est vraiment délirante et démente. Les scénaristes ont réussi, à partir d’une histoire qu’on pourrait trouver dans la rubrique des faits divers à en faire quelque chose de drôle et j’adore !

Je me suis enfilée la première saison en 2 jours seulement. Avec des épisodes de 20 minutes, tout est allé très vite. Cependant, le début de la saison 2 m’a moins plu. Je ne l’ai pas encore terminée, sans doute, car j’en ai trop regardé en très peu de temps. Je m’y remettrais certainement prochainement, car il y a une invitée spéciale dans le dernier épisode et j’ai très envie de la voir. (;

En tout cas, je vous conseille vraiment la première saison, qui est disponible sur Netflix.

Jane, est une jeune femme très pieuse. Elle a fait la promesse de rester vierge jusqu’à son mariage à sa grande-mère lorsqu’elle était enfant. Sur le point de se fiancer, elle se retrouve accidentellement inséminée artificiellement. Elle découvre alors qu’elle est enceinte de son patron, avec qui elle avait flirté, quelques années auparavant.

Lorsque j’ai lu le synopsis de cette série, je me suis dit : Ok, ça sent le truc mielleux et super niais. J’ai lu quelques avis sur différents sites et je me suis laissé tenter par le premier épisode. 

Cette série, digne d’un grand Telenova des temps modernes, se retrouve mouvementée par des événements improbables. Les personnages sont tous liés par des histoires insensées et folles et c’est ce qu’il m’a plu. Les moments simplistes que je pensais trouver sont finalement inexistants. Cette série romantique et dramatique m’a vite plu.

La narration de l’histoire aussi est à soulever, car la voix nous tient en haleine et soutient l’intrique. Chaque épisode est un chapitre et finalement, au fil des épisodes, on a l’impression de lire un bon livre.

J’ai enchainé les épisodes et en quelques semaines, j’étais déjà rendu à la fin de la 3e saison. Maintenant, j’attends la 4ème avec impatience, car, comme toutes bonnes séries qui se respectent, la dernière scène se termine par un drame qui nous laisse bouche bée.

Sarah, rebelle et source à problème est témoin du suicide d’une femme qui lui ressemble étonnamment. Sous le choc de ce qu’elle vient de voir, elle décide de prendre l’identité de cette dernière et elle va découvrir qu’elles sont en fait deux clones, que d’autres existent et qu’elles sont la cible d’un tueur qui tente de les éliminer une à une.

Cette série canadienne a été créée en 2013 et je l’ai commencée il y a quelques semaines. J’avais déjà entendu parler de cette série, sans vraiment trouver le courage de la commencer. Netflix l’a discrètement glissée dans ma liste de séries qui pourrait me plaire et bingo. Dès le premier épisode, je me suis attachée à chaque personnage et je n’avais aucune envie de m’arrêter au premier épisode. L’intrique à chaque épisode m’a vite rendu addictive, j’avais très envie d’en savoir plus sur cette histoire de clone.

Une chose qui m’a interpellé dans cette série, c’est que toutes les clones sont jouées par la même actrice ! On a du mal à le croire, tellement chaque personnage a un look et un caractère différent. L’actrice Tatiana Maslany, est remarquable et joue chaque rôle avec prouesse.

Je vous conseille de regarder les making of de certains épisodes, car on le l’imagine et on ne le voit forcément pas, mais il y a beaucoup d’effets spéciaux. Si je peux vous en conseiller un, ce serait la scène de la danse des clones, disponible ici.

L’histoire se passe à la fin des années 70 dans le Bronx. Ezekiel vit chez sa tante après avoir perdu ses parents assassinés et a pour seul moyen de s’évader la musique et l’écriture. Son destin va être bousculé après la rencontre d’un certain Shaolin Fantastic.

C’est la dernière série que j’ai suivie. J’ai adoré le premier épisode, qui a été réalisé par Baz Luhrmann. Dans cette série docu-musical-historique, on y découvre un contraste intéressant entre l’ambiance effrayante du Bronx de l’époque et les séduisants et poétiques dialogues du personnage principal.

On découvre avec cette histoire, la naissance du Hip-hop et la bande son rythme sans fausses notes les épisodes. À l’heure où j’écris cet article, je ne suis rendu qu’à l’épisode 4 (soit un peu plus de la moitié de la première saison), mais je sens déjà que cette série va me plaire jusqu’à la fin.

The Get Down est une série Netflix qui possède le plus gros budget de tous les temps et je lui souhaite un beau succès. Amateur ou non de Hip-hop, cette série vous plaira, j’en suis sûr !

Voilà pour mes séries préférées du moment. Et vous, quelles séries suivez-vous actuellement ? J’espère que ce nouveau genre d’article vous a plu. Je vous l’accorde, il est un peu long, mais j’avais très envie d’écrire un article comme celui-ci sur le blog. J’ai pris beaucoup de plaisir à l’écrire, il n’est pas improbable que je vous prépare un autre article du genre dans les mois à suivre.

En attendant, je vous souhaite une agréable fin d’été (malheureusement oui, déjà) et je vous dis à très vite pour un prochain article !

Commentaires