Une journée au Cap Fréhel

Publié le 6 avril 2016 Voyages

Il y a quelques semaines, l’air de Rennes était très pollué. Je n’avais pas du tout envie de rester dans l’appart sachant en plus, que mise à part ce voile blanc sur la ville, il ne faisait pas si mauvais que ça. Alors, à peine sortie du lit, nous prenions la décision de partir en bord de mer et cette fois-ci, on se dirigeait vers Cap Fréhel !


Au départ, on voulait se perdre sur la côte normande, mais coup de tête un peu tardif oblige, c’est Cap Fréhel que nous avons entré dans Google Maps. Premier arrêt aux Sables-d’Or-Les-Pins, on admire la vue, mais le temps est grisâtre et le vent très, très frigorifiant. Après avoir tenté de dire bonjour aux mouettes sur le sable, nous entamons la recherche d’un petit restaurant et c’est chez La Mama que nous avions décidé de remplir nos ventres. Entre-temps, le ciel s’est dégagé et annonce avec lui, un joli après-midi.

Ce coin, je l’avais déjà visité deux ou trois fois. À chaque fois, je suis ébahie par cette mer bleu émeraude. Fréhel, me rappelle aussi des souvenirs, notamment celui d’un concert sous un chapiteau, sur la plage, avec mes superbes copines. #Memories

Pour terminer la journée, nous sommes allés à la pointe du Cap-Fréhel pour voir son phare. Il y avait beaucoup de monde, beaucoup de bleu et beaucoup de vent. Un dimanche comme je les apprécie, rempli d’air iodé.

Ce que j’aime dans ce gigantesque monument, c’est le mélange de la pierre et de la couleur mint de la cabine du phare. Ici, nous sommes à la pointe et avec le gré rose, cet endroit ne nous laisse pas indifférent. La petite cerise sur le gâteau, c’est quand le ciel est dégagé et que le soleil pointe son nez. Mais vu la position géographie de ce phare, cette cerise n’est pas servie tous les jours de l’année. *clin d’oeil*

À bientôt Cap-Fréhel. (;

Commentaires